Fritzner Lamour

Fritzner Lamour

Haiti
    Artist’s Statement

    Qu'elles sont étincelantes les touches qui habillent les toiles de Fritzner Lamour! Accrochées sur les cimaises de la galerie Monnin à Pétion-Ville, à côté des peintures de Frantz Zéphyrin, la faune animalière du maître vibre d'une énergie qui distille un humour qui aurait plu à tous les enfants du monde, joyeux, curieux de découvrir des couleurs chaudes, gaies sous les tropiques. Derrière ce velours chromatique, se profile la lucidité solaire d'un peintre qui a vécu les yeux grands ouverts l'histoire tourmentée d'Haïti. L'âme du fabuliste En fabuliste, il dépeint les impostures, les psychoses chroniques d'une société angoissée par le retour à l'ordre ancien. L'artiste met en avant cette personnalité pathologique qui remonte à la surface du moi de nos dirigeants : l'emblématique coq-pintade qui soulève tant de questionnements. Le coq qualité lavalasse symbolisant - à la chute de Duvalier, les bonnes âmes, le parangon de la vertu démocratique; tandis que la pintade, elle, emblème d'un passé douloureux, était vouée aux gémonies. Une palette rayonnant de soleil Lamour croque d'un oeil divertissant le calme apparent que sécrètent ses divers décors. Au gré d'une humeur fantaisiste, il met en scène les volontaires de la sécurité nationale en cow-boy affublés de pistolets, de mitraillettes et de ceintures couvertes de cartouches. Insolite. Né à Jacmel en 1948, la ville du célèbre peintre Préfet Duffaut, Fritzner Lamour a vécu les années sombres de la dictature et n'en garde pas les traces d'une acrimonieuse bile noire sur sa palette rayonnant de soleil. Ce qui fait la force de Lamour, c'est plutôt son côté insolite, ou encore cet esprit fantaisiste qui invente le rêve. Ce qui fait sa force, c'est une innocence, une certaine fraîcheur dans sa manière de camper ses personnages dans un cadre. On sent irradier dans la toile un air de fête, un rythme de plaisir visuel, évoquant le vert paradis de l'enfance. Dans les scènes où tous les animaux, même les quadrupèdes, adoptent une station verticale à l'instar de l'homme, l'humour est chavirant chez Lamour. Vaches et chevaux se mettent au pas pour esquisser des figures de danse. La fête des morts communique à l'oeil des sensations esthétiques d'un arc-en-ciel au coeur d'une nature enchanteresse qui réinvente la vie somptueuse en couleurs. Quel équilibre dans le velouté des tons et de la forme! Pourvu qu'on arrive à palper une vérité esthétique chez Lamour, nous voici prêt au voyage vers un monde où le rêve invente un réel plein de fantaisies. Mais d'où vient cette tendance de Lamour à croquer l'homme dans la peau d'un animal ? Quand il était jeune, à Jacmel, sa ville natale, il calquait les villes imaginaires de Préfet Duffaut, son mentor. Il peignait, à une époque bénie du tourisme en Haïti, dans la frénésie du courant primitif, des paysages rappelant le paradis d'avant le péché originel. Mais quand il se mit à fréquenter la galerie Monnin, il se familiarisa au patron des lieux, Michel Monnin, un oeil exercé à apprécier les oeuvres d'art. Celui-ci lui a suggéré de trouver son chemin au lieu de continuer à imiter le créateur des villes imaginaires. En cheminant, il a trouvé son chemin: la voie animalière. Fritzner Lamour se métamorphosa en un éblouissant peintre fabuliste.

    Biography

    Fritzner Lamour was born in Jacmel, Haiti in 1950. His interest in painting came at an early age as he observed his neighbor, master painter Préfète Duffaut. In the 1960’s he apprenticed under Duffaut, painting small details in Duffaut’s paintings. Eventually he began to paint on his own with early works depicting simple waterfront and farm scenes. By the early 1980s, his work became more interesting and very political. The farm animals took on human characteristics like poultry policemen and politicians.

    Michel Monnin was his mentor. Today, Lamour’s technical skill combined with his surrealist influence, make him one of the most brilliant among Haitian artists today. His works have been purchased by collectors, including the late New Age musician, Michael Hedges and former French President Francois Mitterand.