Sebastien Jean

Sebastien Jean

Haiti
    Artist’s Statement





    IMG 2406

    Il y exposera en août 2010 pour la première fois avec Manuel Mathieu, une rencontre rejouée fin 2011 au Musée du Montparnasse à Paris avec la galerie Agwe. Des perspectives se dégagent, Sébastien vient en France, y découvre musées et galeries et noue des contacts avec le milieu de l’art contemporain.

    En novembre 2010 il participe ici au Musée du Montparnasse, à l’exposition « Vibrations Caraïbe » puis, quelques semaines plus tard, répond à l’invitation de la Galerie Egregore de Marmande et y présente toiles et sculptures. Son œuvre accède alors à la scène internationale.

    Il intègre en avril 2011 une exposition collective, « Haïti Royaume de ce monde », en hommage à Jean-Michel Basquiat et Edouard Glissant, présentée à Paris par la fondation Agnes B., puis à la 54ème Biennale de Venise et enfin à Miami. Après une résidence artistique au Vieux Château de Vicq sur Breuilh dans le Limousin, Sébastien expose en Martinique sous le commissariat de Mireille Pérodin Jérôme, puis en duo en Haïti avec le plasticien Guyodo.

    2012 le verra en résidence à l’Artocarpe du Moule en Guadeloupe, diriger un workshop créatif à l’Iravm en Martinique puis, début décembre exposé avec Manuel Mathieu au salon d’Art Contemporain Art3f de Mulhouse.





    2014

    Biography

    Sebastien Jean Born on March 17, 1980 in Thomassin (Haïti), Jean Sébastien lives and works in Haïti. In 2000, a visit to the exhibition of the artist Barbara Prézeau Stephenson gives birth to a new asthetic step in Sébastien’s work (…) « My work is inspired by crafts, particularly in the choice of the medium, sawdust, coffee grounds, sand. 2006 is an outstanding year ; his studio is destroyed by fire. Sébastien rescues from the fire what he is can, works it again, transfigures it and shows it at the Art Center of Jacmel. Then, with the support and the help of Mario Benjamin he shows his work at the French Institute of Port au Prince. The exhibition is a real success, his paintings where the black of the smoke mingles with colours are questionning and he gains the attention and the support of the Monnin Gallery in Petionville. In November 2010 he takes part in the exhibition « Caribbean Vibrations » at the Montparnasse Museum, then, some weeks later he is invited by the Egregore Gallery in Marmande where he shows his paintings and sculptures. From then on, his work becomes international. In April 2011, he takes part in a collective exhibition « Haïti Realm of this world », a tribute to Jean-Michel Basquiat and Edouard Glissant, showed in Paris by the Agnès b Foundation , then at the 54th Biennial event of Venice and finally in Miami. He also was in artistic residence at the Vieux Château. (Olivia Breleur, director of Maëlle galerie)

    Influences

    Sébastien, autodidacte, est fougueux et curieux, il prend des contacts, rencontre des amateurs d’art, se forme à leur contact, et progresse. En 2000, une visite de l’exposition de la plasticienne Barbara Prézeau Stephenson ouvre Sébastien à une nouvelle démarche, esthétique et non plus décorative.Il créera alors ses premiers assemblages d’objets hétéroclites récupérés. « Ma peinture doit beaucoup à ma pratique artisanale, particulièrement dans le choix des moyens, sciure de bois, marc de café, sable. En 2004, j’ai habillé deux reines de carnaval avec des robes recyclées et au carnaval Soley Levé de 2006, nous avons réalisé de grands oiseaux avec des structures métalliques et du satin. J’ai ouvert la collection Vêvê avec Félicia Dell pour le carnaval des fleurs. »

    2006 sera une année marquante ; son atelier est incendié, Sébastien sauve du feu ce qu’il peut, le retravaille – transfigure - et l’expose au Centre d’art de Jacmel. Puis, soutenu par Mario Benjamin, et sous son commissariat, il expose pour la première fois ses œuvres peintes à l’Institut Français de Port au Prince. L’exposition est un franc succès, ses toiles où le noir de fumée s’associe aux couleurs interpellent et lui gagnent l’attention et le support de la Galerie Monnin de Pétionville.





    IMG 2406

    Il y exposera en août 2010 pour la première fois avec Manuel Mathieu, une rencontre rejouée fin 2011 au Musée du Montparnasse à Paris avec la galerie Agwe. Des perspectives se dégagent, Sébastien vient en France, y découvre musées et galeries et noue des contacts avec le milieu de l’art contemporain.

    En novembre 2010 il participe ici au Musée du Montparnasse, à l’exposition « Vibrations Caraïbe » puis, quelques semaines plus tard, répond à l’invitation de la Galerie Egregore de Marmande et y présente toiles et sculptures. Son œuvre accède alors à la scène internationale.

    Il intègre en avril 2011 une exposition collective, « Haïti Royaume de ce monde », en hommage à Jean-Michel Basquiat et Edouard Glissant, présentée à Paris par la fondation Agnes B., puis à la 54ème Biennale de Venise et enfin à Miami. Après une résidence artistique au Vieux Château de Vicq sur Breuilh dans le Limousin, Sébastien expose en Martinique sous le commissariat de Mireille Pérodin Jérôme, puis en duo en Haïti avec le plasticien Guyodo.

    2012 le verra en résidence à l’Artocarpe du Moule en Guadeloupe, diriger un workshop créatif à l’Iravm en Martinique puis, début décembre exposé avec Manuel Mathieu au salon d’Art Contemporain Art3f de Mulhouse.





    2014